Une journée à Flavigny-sur-Ozerain, le village des bonbons à l’anis

Flavigny-sur-Ozerain est un village bien connu des amateurs de bonbons, car comme je vous en ai déjà parlé sur le blog, c’est là que sont fabriqués les Anis de Flavigny. Sur certaines boites je me souviens qu’on voyait le village en arrière-plan, comme ci-dessus. Cette cité médiévale juchée en hauteur et entourée de remparts, fait partie des Plus beaux villages de France.

Nous avions envie de venir ici pour visiter le village, manger des bonbons et du pain d’épices , visiter l’Abbaye de Fontenay toute proche, mais pas mal de personnes sont en chemin pour St-Jacques de Compostelle et d’autres accompagnent les jeunes messieurs entrant au séminaire international. Autant dire que ça brasse du monde et que ça vient de partout dans le monde. Flavigny est donc le lieu où il faut être ! 🙂

Je vous recommande la visite de la fabrique de bonbons le matin, car c’est le seul moment pour le faire, et la promenade l’après-midi.

Commençons notre balade à partir de la chambre d’hôtes où nous résidions, l’Ange souriant, d’où nous avions une belle vue sur la place des anciennes halles.

Chez Marie-Hélène Wagner, vous serez reçus sans chichis. Une grande femme franche, droite (et pas uniquement parce qu’ancienne danseuse !), espiègle, désireuse de vous faire plaisir. Notre hôtesse est aux petits soins, s’asseyant avec vous au petit déjeuner si vous avez besoin d’idées pour la journée ou si vous voulez poser des questions sur la région.

Les nuits sont incroyablement calmes, les matins aussi, on n’entend que les oiseaux. Les literies sont impeccables, et nous avons tenté pour la 1ère fois les nuits dans un lit de 180 cm. Les petits déjeuners sont servis dans la grande salle boisée donnant sur le patio. Jus d’orange fraîchement pressés, croissants, pain frais, des fruits, confitures maison, petites allumettes de fromage, tout ce qu’on attend d’un petit déjeuner en chambre d’hôtes.

Juste à côté se trouve la maison d’un ancien boucher que je trouve amusante, car ce monsieur avait déjà bien compris certaines techniques de communication, regardez la girouette…

On marche vers la rue de l’abbaye en passant devant de belles maisons médiévales dont une à colombages du 15ème.

On est alors très proche de l’ancienne abbaye où se fabriquent nos stars sucrées ! Il ne faut donc pas hésiter en semaine, à aller visiter la fabrique

Nous sortons alors rapidement de la cité intra-muros pour voir la Porte du Bourg et son ancien pont-levis qui datent du 15ème, et entrons de nouveau dans le village.

Nous passons devant un hôtel particulier du 18ème devenu l’abbaye St-Joseph-de-Clairval puis devant une jolie place aux glycines et au petit personnage étonnant, limite moqueur !

Se trouve ensuite sur notre chemin une petite tour de guet pas banale, car elle ne servait pas, au 15ème, à surveiller les entrées en ville par exemple, mais à noter ce qui se passait dans la ville, comme des incendies, des mouvements populaires, etc…Sur le bâtiment lui faisant face, de belles feuilles sculptées dans la pierre.

Puis notre tour de la cité nous mène aux remparts côté campagne et à la Poterne, porte du 15ème.

Il y a pas mal de lieux de culte ou sacrés à Flavigny. Là, un oratoire, ici un ancien couvent.

Mais aussi le séminaire international St-Curé-d’Ars (ancien couvent dominicain du 13ème), une pietà du 15ème, une statue de saint composite (!) et l’église dont la place donne sur le restaurant La Grange.

La Grange est tenue par des agricultrices ou femmes d’agriculteurs (ça commence à se masculiniser un peu, il y a un homme !). Une quinzaine de personnes environ y travaille, et ce depuis presque 30 ans, (depuis la sécheresse de 1976 ) autant dire que ce sont des précurseurs.

Dans une ancienne grange pleine de charme près de l’église, elles se relaient à tour de rôle pour cuisiner de façon savoureuse et servir les produits des unes et des autres. Elles servent à table les groupes et les particuliers se servent au mini-self.

On a vite compris le système, c’est simple, il y a 3 tartes différentes salées, 1 plat du jour et 2 ou 3 desserts. Un repas qui ne nous a pas coûté cher (pas ouvrier, mais fermier !), qui fut rapide, très bon, et dans une ambiance très agréable, prêts pour marcher tout l’aprèm !

Si vous avez vu le film Le Chocolat avec Depp et la Binoche, vous reconnaîtrez la façade de la boutique de chocolats, sur la place de l’église, car le village peut accueillir des tournages. Au 1er petit déj à L’Ange souriant, on a discuté avec les autres invités, des Américains, et eux sont spécialement venus voir le village où s’est tourné ce film !

Village Flavigny Sillage d'Anne (43)

Le séminaire, apparemment très actif, si l’on considère le grand nombre de jeunes messieurs que nous avons vus les soirs à l’apéritif (nous, pas eux…! ) donne sur une autre porte de la ville.

Puis quelques maisons ça et là toutes assez anciennes. Dont la Maison au Donataire et sa vierge (15ème et 16ème). Et la maison au loup, du 13ème dont on comprend le nom en levant le nez.

Flavigny est un adorable village, nous en garderons grâce au lieu, grâce aux gens, un excellent souvenir. Je vous laisse sur ces belles façades et ces petits détails.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. wawaa dit :

    Bravo, j’ai envie d’y aller maintenant ! En plus j’aime bien les bonbons à l’anis !

    • Anne dit :

      Tiens, ben voilà, c’est tout moi, ça, donner envie aux autres de se promener ! 😉 Tu serais pas un peu comme ça, toi aussi, Mme Gersicotti Gersicotta ?! 😀 Bises.

Vous me laissez un commentaire ?

shares
UA-65179875-1