La Vinzelle, un amour de village aveyronnais !

Par 2 fois nous sommes venus à Conques (avec un réel éblouissement la 1ère fois), et par 2 fois, après cette visite, nous sommes ensuite “montés” nous balader à la Vinzelle. A 6 km au nord de la cité mondialement connue et son abbatiale aux vitraux de Soulages, se trouve ce petit village qui a peu ou prou la même configuration. On ne passe pas par la Vinzelle ou par Conques, on y vient !

Jamais, si une amie d’amie ne m’en avait parlé, je n’aurais trouvé ce lieu. Il est niché au fin fond de l’Aveyron, en lisière du Cantal.

Ici il y a une particularité pas banale, une église séparée de son clocher ! Une drôle d’histoire de don de cloche de 1250 kg (tout de même !), accrochée à une charpente provisoire et qui trouva un toit beaucoup plus tard.

Un endroit super calme, où tout le monde (enfin, il n’y a pas foule non plus !) se retrouve pour boire un coup à l’auberge près de l’église. Depuis sa terrasse, vue royale sur le Lot, là, tout en bas, sur la nature environnante, sur les collines, sur les toits aux tuiles en ardoise et décorations de bords de toit vernissées.

J’ai aimé, à la sortie de ce village perché, ou à l’entrée, c’est selon, car il n’y a pas 36 façons d’arriver jusqu’ici, le petit cimetière sur 2 niveaux ½, et les iris qui sentent…la fraise des bois ! Prochaine fois qu’on se trouve dans les parages…on reviendra voir uniquement notre petit village secret ! 😉

Une réflexion au sujet de « La Vinzelle, un amour de village aveyronnais ! »

  1. Des villages “perdus” comme celui ci,il en existe des tas en France,tous ont leur charme et leur particularité,et comme ils ne font pas parler d’eux , ils demeurent ignorés.Merci Anne de nous en faire découvrir quelques uns………………..

Vous me laisserez bien un commentaire ?!