Une journée à Arles (+adresses)

Je suis toujours fascinée par les villes gallo-romaines, leur histoire mais surtout leur architecture et ce qu’on peut ressentir en s’y promenant. Étonnamment, alors qu’Arles n’est qu’à 45 mn d’autoroute de Montpellier, c’est très récemment que nous avons découvert cette ville que nous avons beaucoup aimée.

J’ai lu dans un vieux guide bleu que “la traversée de la vieille ville en voiture est très malaisée”… pas besoin de s’embêter, il y a beaucoup de parkings, et comble de l’accueil, un SDF faisait le jour de notre passage la circulation dans le parking, en nous plaçant les uns après les autres !

L’OT se trouvait à côté nous avons pu y prendre un plan avec parcours à suivre, ce que nous adorons faire avec David, tout en prenant des chemins de traverse. Le centre-ville n’étant pas très étendu, même sans plan vous ne vous perdrez pas.

Nous avons été également tout de suite été charmés par l’entrée de la ville, de très jolie façon, car la rue Jean Jaurès est décorée de parapluies colorés du plus bel effet.

Cette artère donne sur la place centrale, la Place de la République. L’été se tient dans la ville une expo majeure, les Rencontres de la Photographie, vous pouvez prendre les billets sur cette place, dans l’ancienne Poste.

Sur cette même place se trouvent la Mairie et l’église St Trophisme dont le portail vaut le coup d’œil. L’entrée au cloître est payante, le temps de nous faire à l’idée et nous le visiterons une prochaine fois !

Nous n’avons en fait pas visité de monuments cette fois-ci, nous avons parcouru la ville dans son ensemble, mais nous reviendrons très prochainement quand il fera moins chaud. Nous sommes passés à côté du Théâtre antique et des Arènes.

Puis nous sommes descendus jusqu’au Rhône sur lequel il est possible de faire des mini-croisières, en passant par la Fondation Van Gogh. Tout cela reste à voir, ainsi qu’un forum souterrain sous la mairie.

Comme partout, je suis toujours à la recherche d’enseignes anciennes (pas facile à dire, dites-le à haute voix !), de graffitis, de fresques, de couleurs, de statues et il suffit ici de lever le nez. Mention spéciale à la Fabrique de saucissons !

Mais j’aime aussi les portes, les grilles et les volets pour mini-fenêtres.

Il y en a pour tous les goûts avec des choses plus contemporaines.

Les façades du centre ville peuvent être très belles également. Il y a de belles portes et nous avons apprécié ces colonnes torses du 17ème autour de la porte de l’hôtel de la Lauzière.

Nous avons aussi profité des lieux gourmands d’Arles.

Nous avons déjeuné chez Jean-Luc Rabanel, mais au Bistrot d’à côté, pas du côté des étoiles…cela permet quand même bien sûr de profiter de bons produits et d’un certain savoir-faire. Les menus choisis étaient à 31 € (il y en a un plus complet à 37€). J’ai adoré mon gaspacho de tomates anciennes en entrée car il y avait le goût de plusieurs tomates bien mûres, avec une tartine de pain toastée au pistou et David a beaucoup apprécié en plat principal l’épaule d’agneau fondante, cuite plusieurs heures. Le tiramisu aux fraises était parfait, dès lors que les fraises sont mûres également c’est facile. Franchement, la terrasse nichée dans une petite rue de verdure est bucolique.

J’ai repéré pour la prochaine fois le resto en ville L’Ouvre-boite du chef Armand Arnal , il y déjeunait, c’est bon signe ! 😀 (photo de droite)

Dans l’aprèm, une envie de glaces s’est fait sentir…qu’à cela ne tienne, la pâtisserie Soulier qui donne sur la grande place, et présente depuis 23 ans vient d’ouvrir une boutique spécialisée dans les glaces artisanales et là ce n’est pas du pipeau, on a vu a le labo à l’arrière de la salle. Les coupes sont entre 8€ et 11,50€. Pour 3 boules comptez 6€ et 7,50€ pour les 4 avec un super goût. On a tenté réglisse (qui permet toujours à David de tester le lieu…), mangue, orange sanguine, calisson, mandarine et cassis, allez-y les yeux fermés.

Bref, une belle journée en Arles, on va essayer de revenir en septembre pour les rencontres de la photo mais aussi au musée qui présente la barque ancienne récupérée dans le Rhône.

PS: Arles, ce sont les Férias, la romanité, Van Gogh, Rabanel, la photographie, mais aussi les Editions Actes Sud. Tout ça dans un mouchoir de poche !

Arles (36)

 (Prix à la date de l’article)

13 thoughts on “Une journée à Arles (+adresses)”

  • Pour visiter le cloître, attendez l’expo annuelle des crèches !!
    Au dessus du théâtre, dans la rue depuis les arènes et conduit au joli parc vers le boulevard , il y a aussi des restaurants très intéressants !!
    et c’est tellement plus agréable d’écrire ou de prononcer EN Arles !!!!

  • Chouette balade photo ds cette jolie ville qu’est Arles ! Merci !
    De derrière mon écran, coup de cœur pour les parapluies suspendus !
    bisous !

  • Je savais que tu allais te faire taper sur les doigts pour En Arles 😉
    Depuis tout à l’heure je m’entraine à prononcer enseignes anciennes c’est malin !
    Bref Arles est une ville que j’adore, d’ailleurs on a prévu d’y aller fin septembre, on en profitera pour aller voir le dernier spectacle des carrières de lumière aux baux… Si tu ne connais pas, fonces-y c’est sublime !

    • Bonjour Isa, oui je connais les Carrières mais ça change tout le temps alors on va y retourner ! Pour Arles, Daniel a eu raison de pointer cela, mais comme dit Wawaa par-ailleurs sur Facebook, on ne dit pas en Auch par-contre…mystère de la langue française… Bonne soirée ! (pardon pour la gymnastique linguistique, lol !)

  • Tout ça me replonge 12 ans en arrière, quand à 20 ans, je séchais les cours avec les copines !
    Nous étions étudiantes à l’antenne universitaire d’Aix-en-Provence, installée dans l’espace Van Gogh. Si tu retournes à Arles je te conseille ce coin fleuri : c’est anciennement un hôpital, on y voit encore quelques vestiges et le peintre éponyme y a séjourné (j’ai eu le plaisir de faire un mini-dossier sur le sujet avec une copine en deuxième année). Aujourd’hui c’est une immense bibliothèque !
    Je te conseille la visite des alyscans aussi, ruines gallo-romaines. Enfin, ce qu’il y a de plus grandiose pour moi en Arles, ce sont les arènes ! La visite donne l’occasion de vues sur la ville épatante et l’intérieur est tout simplement magnifique ! Et puis incontournable, la balade sur les bords du Rhône.

    Y’a cinq ans, on y a fait un séjour avec Denis et on a fait tous les monuments, ils ont un pass sympa pour ça ! Et on a aussi fait le musée d’Art moderne…et on a eu un fou rire devant une trilogie de jaune, très … jaune !

    Quant à l’église, notre prof de littérature médiévale nous avait fait un cours en direct juste devant en expliquant, commentant … penses-tu, je ne me souviens plus de rien, mais ça avait été fort sympathique.

    Je n’ai jamais vu la ville avec tous ces parapluies colorés, ça a l’air sublime !Tout ça donne envie d’y retourner et revoir avec mes yeux de maintenant !!!!!

    Pour le reste, je continue à regarder tes photos et à me replonger dans mes souvenirs d’une autre vie ! Merci Anne, j’aime bien me laisser emporter par ton sillage !

    • Avec toutes ces belles idées, je me demande comment on n’aurait pas envie d’y retourner, merci infiniment pour tout cela, et merci pour ton compliment Wawaa ! 😉

  • Nous etions en Arles rrécemment pour les Rencontres de la photographie. J’ai également photographié la rue aux parapluies et publié cette photo. Plusieurs personnes m’ont dit que ce type d’installation existe dans d’autres villes, y compris en Turquie!

Un commentaire me ferait super plaisir ! ;)

Partages
UA-65179875-1