Les macarons de Massiac, un sucré bien gardé !

Ma chère amie,

Je t’écris, en train de déguster des macarons de Massiac avec tout le monde, arrivée en famille dans l’Allier !

Tu sais que pour venir ici, je prends l’A75, et j’aime tout sur cette autoroute : la route en soi, les paysages traversés, les viaducs, et à Massiac, dans le Cantal, faire ce mini-détour de temps à autres, pour aller chercher des macarons ! Ce ne sont pas ceux, tout colorés, des pâtissiers-stars parisiens que tu connais, mais ceux d’un modeste artisan d’ici, Bernard Delos, détenteur d’une recette datant de 1932.

Je vais tenter de te les décrire au mieux : iIs sont de la couleur de la seule noisette qui les compose, suprêmement fondants, légèrement miellés mais non aromatisés, et sans ganache entre les 2 demi-coques accolées. J’aime leur côté dodu et le fait qu’ils fondent dans la bouche sans résister sous la dent ! Ça non, autant ils voyagent bien, autant ils ne me résistent pas longtemps… 😉

Par-contre, le boulanger ne les fait que pour 13h00, et autant dire qu’à 17h00, ils sont tous vendus, alors si un jour tu passes par-là, ouvre l’œil ! Et lève les deux pour admirer tout là-haut la jolie petite Chapelle Ste-Madeleine, tout en haut de son rocher.

Je t’embrasse.

Macarons de Massiac, 40€ le kg, soit des boites de 20 à 8€, boites de 30 à 12€, boites de 40 à 16€ et boites de 50 à 20€. (à la date de l’article)

14 rue du Dr Mallet à Massiac. 04.71.23.10.08. Tous les jours à partir de 13h00

www.macaronsdelos.com

5 réflexions au sujet de « Les macarons de Massiac, un sucré bien gardé ! »

  1. prenant assez souvent l’A75 pour aller voir mon fils près de Clermont Ferrand je retiens l’adresse et l’horaire
    merci !!!

  2. J’ignorais que l’on pouvait trouver des macarons dans le Cantal …MERCI pour l’adresse …nous aussi on trace sur cette autoroute afin de rejoindre le Lot ..famille oblige…
    PS : vous nous avez manqué

  3. Miam! Merci pour ton article! Ça donne envie de faire le plein de ces délicieuses petites choses… Malheureusement les rares fois où l’on emprunte cette route c’est pour tracer comme des malades sans s’arrêter : Volonté maritale.

Vous me laisserez bien un commentaire ?!