Une carte postale de l’abbaye de Valmagne, mon endroit de rêverie

Ma chère amie,

Je t’écris depuis le cloître de cette abbaye, près de la fontaine-lavabo.

C’est une abbaye vivante, parce qu’on y élabore du vin depuis longtemps, parce qu’une famille la tient à bout de bras et ce, de la grand-mère à la petite fille, parce qu’on peut parfois y déjeuner, dans la ferme-auberge attenante tenue par les parents, parce qu’il s’y déroule souvent des spectacles et concerts, au sein même de l’église. Ce n’est pas seulement un lieu de visite, mais un lieu de vie pour toute une famille.

Je viens voir l’abbaye surtout pour son extraordinaire fontaine-lavabo, au sein du cloître. Cloître, qui, comme souvent, est un lieu de recueillement et d’apaisement, mais avec le doux clapotis de l’eau, c’est encore plus reposant et propice à la rêverie. Étonnamment, trop peu de gens s’y attardent et c’est bien dommage…ou pas !? 😛

Il est également plaisant de déambuler dans les salles réaménagées (dont la salle capitulaire) pour une aïeule, et de contempler ainsi une spectaculaire cheminée puis de flâner dans le jardin médiéval.

Si l’envie de toujours découvrir de nouveaux endroits ne me tenaillait, tu m’y verrais plus souvent !

Je t’embrasse

Abbaye de Valmagne à Villeveyrac, entrée adultes 7,90 €, à la date de l’article.

4 réflexions au sujet de « Une carte postale de l’abbaye de Valmagne, mon endroit de rêverie »

Vous me laisserez bien un commentaire ?!