Découverte de l’ensemble prieural de Souvigny, dans l’Allier

Je suis passée pendant des années au centre de la petite ville médiévale de Souvigny pour aller au lycée à Moulins, et franchement, son charme m’était resté jusque-là, hermétique. A part une maison de retraite que je trouvais magnifique quand j’avais 8 ans, et où je prévoyais de placer mes parents plus tard (pas banal…eux avaient alors 32 et 34 ans !), la rue centrale est plutôt…morte, en fait ! 🙁

Mais, tout ça c’est de ma faute ! Mauvaise fille, décidément…je ne me suis jamais demandé ce qu’il pouvait y avoir au-delà des façades de la grand’rue ! Et bien m’a pris, l’automne dernier, par une magnifique après-midi de fin septembre, de suivre ma mère en balade, et d’aller enfin découvrir l’ensemble prieural (et non, elle ne vit pas à la maison de retraite de Souvigny !! 😀 ).

On arrive par cette place, qui donne l’impression d’être dans un décor de cinéma. J’ai appris au passage ce qu’était une rouennerie :  une toile en laine ou en coton, venant de Rouen. Les maisons et magasins se succèdent, au gré de la pente du trottoir. Le temps lumineux n’est pas pour rien dans l’enthousiasme qui m’habite lors de cette visite. Et la bonne surprise aussi, de découvrir une pépite, un trésor secret.

L’église Saint-Pierre Saint-Paul fait face à ces façades charmantes. Fille de Cluny (j’adore cette expression, qui me laisse entrevoir un tas de secrets du Moyen-Age !), elle fut la nécropole des Ducs de Bourbon. Je dois retourner voir l’intérieur, je crois que mis à part les gisants au petit chien, j’ai raté l’essentiel, entre autre une certaine colonne du zodiaque…si des Bourbonnais me lisent, je veux bien des précisions.

L’extérieur de l’église est majestueux, avec le prieuré accolé.

Nichée derrière l’église se trouve une belle bâtisse, avec un parc magnifique. On peut y entrer en passant sous le porche, car une herberisterie (oui, vous avez bien lu) et une chambre d’hôtes s’y trouvent.

Il y a au moment de notre passage, une expo de bancs d’artistes, ce qui apporte à cette partie de la ville beaucoup de fantaisie, de poésie et de couleurs. Nous avons été chanceuses, ce festival de bancs n’a lieu qu’une année sur 2, et c’était je crois le dernier jour.

On admire également d’autres bancs chez un artiste, Jérôme Danikowski, qui ouvre ses portes à tous, au sein de l’Atelier du chapeau rouge. Ce n’est pas parce que je suis gourmande, mais mes préférés sont quand même les bancs “moules à madeleines” et “jeu de mots des sardines” !

Les rues sont propres, plein de beaux détails nous arrêtent, comme ce gland pour sonner, une partie de charpente de l’ancien château, une porte de boutique à l’ancienne.

Nous allons visiter une expo temporaire bien faite, sur des robes anciennes, au Musée de Souvigny (tout ce dont je vous parle tient dans un mouchoir de poche !), et sortons ensuite dans le jardin du prieuré, où nous retrouvons quelques bancs, de beaux massifs floraux et la quiétude de l’Allier. Une après-midi bien agréable, hors des sentiers battus…en tout cas…les miens ! 😀

 

9 thoughts on “Découverte de l’ensemble prieural de Souvigny, dans l’Allier”

  • Non,Anne n’est pas gourmande..!!Mais ce retour aux sources est quand même une gourmandise dont on se délecte tout au long de sa découverte…………..en fait je suis gourmand du blog d’Anne !!

  • c’est un village charmant , une esthéticienne très sympat “stephanie” je croie me souvenir, mais je découvre qu’il faut absolument y retourner. cette photo de bang à madeleines me donne très envie de découvrir cet artiste merci pour ce regard et une nouvelle sortie à programmer !!

    • Avec plaisir Sandrine ! Pour l’expo de bancs, renseignez-vous, ce n’est pas toutes les années, il me semble. Mais c’est toujours un super moment de venir se promener dans ce joli coin du Bourbonnais ! 🙂

  • Bonjour,
    Merci pour cet article qui m’a rappelé une très belle découverte en mai dernier! Ce village est en effet hors du temps. Un patrimoine restauré avec des commerçants très sympas.

  • Merci pour cette belle promenade en photographies qui me remémore de bons souvenirs.
    Je vais de temps à autre à Souvigny,ayant eu pendant longtemps des attaches familiales à Hérisson,ce charmant village médiéval.
    J’aime beaucoup le Bourbonnais,éloigné des hordes touristiques,si paisible,hors du temps,c’est vrai:peut-être un peu trop pour l’économie de la région,mais préservé et paisible.

    • J’étais contente de vivre ce moment, contente de le raconter et ravie de vous faire plaisir en le partageant ! Oui, notre département est paisible, oui on est tranquilles et ça fait du bien, mais oui… on aimerait un peu plus de monde… à l’année surtout ! Bonne journée Mireille.

  • Quelle belle et merveilleuse après-midi nous avons passé. Toutes les deux au milieu de ce village plein de charme, des jardins, et de ces bancs pittoresques.Toujours un plaisir de lire ton blog de regarder tes photos…lors de mes visites à Moulins, je souris en passant devant la maison de retraite… bonnes intentions… mais non… je préfère encore ma maison ! MERCI MA SUPER FILLE…

    • Merci Maman, pour ce 1er commentaire sur le blog, tu vois c’est simple ! 🙂 Je sais bien que tu es fidèle… 😉 On va refaire plein de balades ensemble, vivement qu’on revienne dans le 03 ! Gros bisous.

Un commentaire me ferait super plaisir ! ;)

Partages
UA-65179875-1