Balade entre les remparts du Malzieu en Lozère

J’aime particulièrement faire “la route buissonnière” ! Régulièrement en transit entre Montpellier et le centre de la France, donc sur l’A75, merveilleuse autoroute pleine de surprises, je recherche à chaque fois le petit resto ou la halte dans un village bucolique pour souffler un peu, et parce que je crois aussi que rien ne me fait plus plaisir que de parcourir notre beau pays.

J’ai encore découvert une pépite, en Lozère cette fois-ci…ahhh, la Lozère, lieu béni des gens qui détestent la foule ! 😀 Surtout qu’en semaine, fin mars, autant vous dire que David et moi n’avons pas croisé grand monde…sauf…vous verrez plus tard…

Le Malzieu est une petite ville qui en son sein, recèle un trésor, un ensemble fortifié vraiment préservé, bien restauré et très propre. De hauts remparts encore bien conservés sur une bonne partie entourent cet ancien fief d’une certaine famille Mercoeur.

Pour info, nous avons déjeuné auparavant à St-Chély d’Apcher, à une dizaine de km, à la Ch’tite cocotte, restaurant simple et de bon goût, tenu par un couple adorable qui reçoit comme chez lui, avec de la bonne viande, des burgers, des assiettes repas et de bons desserts maison.

En arrivant de St-Chély, on passe devant cette jolie chapelle, qui surplombe la Truyère, rivière qui passe sous le Viadic de Garabit.

Nous entrons dans l’enceinte médiévale par la porte haute, au-dessus de laquelle, ce n’est pas banal, se trouve un petit oratoire.

C’est fin mars, la végétation n’a pas encore repris de forces, mais le soleil est présent qui réchauffe la pierre dorée (et nous, accessoirement, car il ne fait que 8°). La Lozère, c’est souvent minéral, rude, et ici, on voit bien que le village est peu habité. Mais que c’est beau, l’air est si pur,  et le silence est… d’or !

On croise des croix et de belles portes de maison, comme de cité.

Et on croise aussi…le curé du village ! Oui, bon, dit comme ça ce n’est pas époustouflant. On venait de sortir de l’église, et alors qu’on consultait notre plan, il nous apostrophe (oui, ça se dit encore, et ça s’utilise même bien au quotidien ! 😀 ), prenant le soleil sur son perron de maison, proche de l’église, tout content de voir des gens visiter son village. On papote une bonne demi-heure avec lui.

En-dehors de toutes considérations de religion, j’ai ressenti ce temps passé à discuter avec lui comme un échange avec une sorte d’artisan local, un homme dévoué à la vie de sa commune, de sa paroisse qui fait environ 80 km de diamètre, amoureux de l’Aubrac et de ses environs. Ayant été envoyé 17 ans au Pérou, il a partagé de belles anecdotes avec nous.

De fil en aiguille, nous en sommes venus à parler de notre point de chute de la fin de journée…il connait très bien le médecin de famille qui m’a fait/vu naître et ma marraine… le monde est petit, tout petit ! Chouette moment de partage avec un habitant du Malzieu, tout simplement.

Place de l’église, on trouve un abbé ( 🙂 ), mais également le “Fort Entiq“, qui a servi un temps de prison. 🙁

Le Malzieu est en territoire du Gévaudan et a eu donc à déplorer quelques pertes dues à la bête, mais aussi à la peste ou à un incendie. Les hauts remparts ne sont pas efficaces pour tout, malheureusement.

Aussi haute est cette magnifique grosse maison solide et cossue de la Place du Foirail, qui voit la fin de notre visite.

Le Malzieu mérite le détour, en tout cas depuis les sorties 33 ou 34 de l’A75 ! 😉

 

6 thoughts on “Balade entre les remparts du Malzieu en Lozère”

  • merci Anne pour cette visite que nous ne manquerons pas de faire lors d’un prochain passage sur la A75.
    merci et bonne continuation.
    Amitiés
    Marie

  • Le bonjour gente dame Anne,merci pour cette intéressante visite lozérienne…..Je ne connais pas le Malzieu,mais on y retrouve un petit air de Couvertoirade..!! Effectivement ça n’était pas la grande foule,heureusement,il y eut le PERE Ou…………….Bon,ok je sors.

    • De rien, mon bon Jean ! 😀 La Couvertoirade est un lieu que j’aime beaucoup, mais il y a quand même quelquechose de très différent au Malzieu, c’est un plus grand, plus aligné, moins encaissé que la petite cité templière d’Aveyron.
      J’aime le Massif central et tous ces/ses petits trésors ! Bon WE.

  • Salut Anne
    Comme je t’ai dit ce village je le connais par cœur puisque on y va depuis 30 ans et qu’on y a une maison sur les hauteurs. Je te rappelle donc quelques petites adresse pour un prochain passage. Du côté des bisons on a parlé de la baraque des bouviers, petits chalets tout mimis avec sauna individuels pour pas très chers et si vous vous en sentez l’humeur tu pourras y trouver en hiver des randos ski de fond puisque c’est une station.
    Ensuite au Malzieu tu pourras acheter chez Laurent Daudet toutes sortes de cochonnailles maison, des articles en peau de mouton chez Mr Ifoolki s’il est ouvert. Un peu plus loin depuis St Chely à Fau de peyre, faut aller saluer Mme Tichit (réservation obligatoire) au Relais del faou et déguster ris de veaux rognons et aligot. A Javols au Regimbal, été avec vue, et automne accueil en mode choucroute maison exceptionnelle. Si tu aimes le fromage de chèvre tu m’appelles j’irai t’en chercher chez mes voisins ;). Je pense que vous avez de quoi vous occuper mais si tu veux d’autres adresses je reste open.
    A bientôt

    • Merci beaucoup, beaucoup, Xavier, pour toutes ces adresses !!! Tu vois, vraiment cela me sert de nota bene. Merci à Bruno aussi ! 😉 Et c’est chouette que tu te sois inscris à ma newsletter. 🙂 Bon we à tous deux. Bises

Un commentaire me ferait super plaisir ! ;)

Partages
UA-65179875-1